7.29.2016

Where is summer



Parfois, on attend tellement quelque chose qu'on l'idéalise, et le moment venu, on passe à côté (en partie).
Suis-je la seule à ressentir cela ?




J'aime l'été, c'est évident. J'aime la mer et la plage, les chaudes soirées, prendre le soleil et me baigner, j'aime ma glace au yaourt chez le glacier du coin et mon short en jean déchiré. 
Peut-être que j'aime trop l'été ? Peut-être que je l'attends trop ?
Peut-être suis-je tout simplement en train de trop réfléchir, comme souvent, et que ces questions n'ont pas lieu d'être.

Depuis trois jours, il ne fait plus aussi beau, et l'idée de l'automne me revient (me faisant mi peur mi envie), je repense aux vêtements plus chauds, aux journées passées à regarder les feuilles qui tombent blottie sur le canapé.. S'en devient déprimant. Où est passé mon été ? Qui me l'a volé ? 
Comment puis-je déjà l'oublier alors que j'y ai pensé toute l'année, alors que j'ai voulu y être toute l'année ? (je suis consciente que mes interrogations peuvent paraître ridicules et que j'ai de la chance d'être en vacances, mais je m'efforce ici d'être honnête et de vous dire ce qui se trame dans ma tête, dont mon actuelle et mondialement importante, on est d'accord, frustration de l'été.)

C'est peut-être parce que mon été ne ressemble pas tant à l'idée que je m'en faisait depuis l'hiver, ou peut-être suis-je plus mélancolique aujourd'hui qu'un autre jour. Peut-être était-ce seulement ma semaine d'automne en été, juste un break avant d'en retomber amoureuse ? Vous allez finir par penser que j'entretiens une relation à distance avec l'été, qui n'est en fait pas aussi beau qu'il peut le laisser paraître. A vrai dire, rien que le fait d'écrire cet article et de vous dire ma déception nuancée de l'été me brise le cœur ! Pardonne-moi l'été, je t'aime encore !
J'avais peut-être seulement besoin de mettre au point certaines choses pour qu'on reparte sur de bonnes bases toi et moi, pour que tu me reviennes aussi beau et chaud qu'au premier rayon de soleil.






Pour en revenir aux photos d'aujourd'hui et ne pas rester sur une note négative, cette tenue a été prise un jour où j'aimais vraiment l'été !

C'était à Bordeaux au début du mois, on s'était levé tôt pour profiter au maximum du week-end et des 60 ans de mariage de mes grand-parents pour nous balader et prendre des photos. Je me souviens m'être sentie en vacances, au soleil, en jupe, rayée, bleue et argentée.

Si vous m'avez suivie jusqu'ici, moi et mon fatiguant monologue sur l'été que j'aime puis que je n'aime plus puis que j'aime de nouveau à la folie vous tirons notre chapeau ! Allez l'été, on repart à zéro ! On oublie cette semaine d'automne et on profite des semaines prochaines au maximum, comme on a profité des précédentes. Même si je suis souvent seule pour profiter du soleil, même si l'on ne part pas toujours en week-end, qu'on a pas forcément le temps de prendre des photos, de voir des amis, de danser; lundi est le début d'un nouveau mois et le milieu de l'été. 
J'espère pouvoir vous emmener vite avec moi dans de nouvelles aventures.
Été, je promets de faire mon possible pour t'aimer à nouveau, j'attends avec hâte ce nouveau degré de bronzage, du orange à mes lèvres, pieds nus, les cheveux ondulés par une chaude journée faite de baignades salées, à profiter d'un dîner - coucher de soleil où l'on aurait mangé plus qu'il ne faudrait et photographié au polaroid cette soirée bien entourée, à réaliser l'été qu'on avait imaginé.




je porte : t-shirt - vintage/jupe - zara ancienne co/chaussures - texto/sac -zara