8.18.2016

Postcards from home

 Au fil du temps, je me rends compte que les endroits les plus éloignés ne sont pas forcément mes préférés et qu'au final, rien ne 
vaut un week-end passé là où je me sens le plus comme chez moi.


 En y grandissant, on rêve de vivre ailleurs et de fuir cette campagne qui nous enferme, on ne voit plus rien si ce n'est les quelques jours de pluie et l'ennui. Je ne pensais plus aimer ma maison, j'avais envie d'ailleurs, de découvrir la ville, me rapprocher du bord de mer. J'ai maintenant du mal à m'en aller et je multiplie les week-ends au bord de la rivière, insatiable, de l'eau douce tellement chaude qui ne laisse pas la peau collante, du vent qui ne souffle pas continuellement, de la chaleur dont on s'isole dans l'herbe fraîche, des longues balades dans le parc chaque soir, de la pêche autour de l'étang, parler des arbres qui poussent et des chênes qui tombent, regarder les fleurs s’épanouir et les tomates rougir, se retrouver en famille et pouvoir échanger sur tout et n'importe quoi, prendre le bateau, la planche, le chien, et se battre pour qui tombera le premier à l'eau, dormir la fenêtre ouverte et écouter le bruit du barrage, des oiseaux, les renards, les chevreuils, compter les lapins sur l'herbe verte, ne pas réfléchir, se couper du monde en quelque sorte et prendre le temps.
Ce sont ces souvenirs simples qui au final m'y font revenir plus souvent qu'ailleurs.
Et vous, connaissez-vous cet endroit qui vous fait vous sentir chez vous ?







Mirvault, 15 Août 2016.