9.23.2016

Lecture de l'été

J'aime vraiment beaucoup lire, et même si je ne suis plus aussi assidue à la lecture maintenant que je suis étudiante, je prends 
tout même plaisir à retrouver mes livres quand arrive l'été.


Aujourd'hui je lis moins, beaucoup moins qu'avant, moins qu'au lycée, collège, primaire où le soir venu je n'avais qu'une hâte : me coucher pour retrouver mon livre, juste après le dîner, rien à faire de la tv ! Maintenant qu'internet me poursuit jusque dans mon lit, c'est beaucoup plus compliqué de trouver le temps de lire.. Et c'est dommage quand je sais ce que les livres peuvent m'apporter, c'est pourquoi je m'y remets chaque été - faute de plus - de transats en serviettes de plage, je tenais à vous faire part de mes coups de cœur de cet été.




Le livre noir des serial killers -  Stéphane Bourgouin
j'avais ce livre depuis un moment et j'ai attendu cet été pour le découvrir. Il contient précisément 767 pages et six chapitres racontant chacun une histoire différente.
Ce n'est pas un roman, l'auteur - spécialiste des tueurs en série - s'efforce de rester le plus objectif possible et de relater à l'image d'un épisode des enquêtes impossibles les faits tels qu'ils se sont déroulés, sans omettre aucun détail des crimes, aussi sanglants soient-ils. C'est la première fois que je lisais un livre de la sorte, qui relate la vie de six serial killers, de leur enfance à leur condamnation, sans que l'histoire ne soit romancée.
Ce livre m'a beaucoup plu et j'ai apprécié que le style de l'auteur puisse évoluer entre chaque histoire pour ne pas leur donner un aspect trop répétitif. Certains chapitres m'ont parut cependant plus longs que d'autres et je vous conseille de les sélectionner et de les lire dans l'ordre que vous souhaitez, vous pouvez même entrecouper ce livre d'un autre sans problème et espacer la lecture des chapitres. Me concernant, j'ai beaucoup aimé les chapitres parlant du vampire de Düsseldorf, du cannibale du Milwaukee, de la main de la mort et enfin de l'ogre de Santa Cruz et les monologues troublants d'Ed Kemper.

Bubble gum -  Lolita Pille
"Je me suis réveillé ennuyé, encore plus ennuyé que je ne m'étais couché, encore plus ennuyé que la veille, et tous les jours qui ont précédé, depuis l'immémorial, peut-être l'enfance : le bonheur, l'espoir autrefois, j'en ai oublié la couleur et puis comme un tunnel, decrescendo vers le non-retour, un tunnel sans fin, pas de lumière aussi loin que puisse porter mon regard, je plisse les yeux, effort, impuissance, il n'y a pas de lumière, pas de sortie, pas d'issue, il n'y en aura plus jamais."
je connaissais déjà Lolita Pille, j'ai adoré Hell que je relis régulièrement, c'est pourquoi j'avais vraiment hâte de découvrir Bubble Gum, gentiment prêté par Capucine.
Je l'ai en effet lu très facilement, je n'ai cependant pas eu ce même coup de cœur qu'avec Hell où je devais me retenir de ne pas relever chaque phrase ! Bien sûr c'est la même plume, j'ai peut-être simplement moins accroché avec l'histoire qui m'a souvent rendue triste et que j'ai parfois eu du mal à suivre au fil des pages. Ça reste un livre qui se lit vite et qui occupera facilement vos journées.

Viscères -  Mo Hayder
viscères est le dernier roman de Mo Hayder, sortit en janvier dernier, j'avais vraiment hâte de pouvoir le lire. J'adore Mo Hayder, j'ai lu tous ses livres sans exception et c'est sans doute mon auteur préféré. Elle a la justesse des mots, la lecture est vive, les chapitres s’enchaînent avec dynamisme, on crève d'envie d'en découvrir la suite, le suspens est merveilleusement bien mené et c'est quelque chose que je n'ai jamais aussi bien retrouvé qu'avec Mo Hayder.
Viscères est le dernier chapitre à ce jour de la série Jack Caffery. Il m'est compliqué de vous en dire davantage sans vous révéler l'histoire, c'est un thriller dans la campagne anglaise grise et humide où se mêle en parallèle le récit du crime, l'enquête policière et la vie personnelle de Jack. Je ne pourrais vous conseiller davantage de découvrir Mo Hayder , c'est me concernant mon livre préféré de l'été.

Maman à tort -  Michel Bussi
livre que lisait ma grand-mère puis ma mère avant de me le prêter, avec pour sujet un sentiment que nous avions toutes trois partagées petites, l'impression d'avoir été adoptées ! Ce livre raconte cette histoire, c'est un policier où l'on s’immisce dans la mémoire s'apprêtant à disparaître d'un enfant de trois ans pour remonter dans son passé et comprendre ce qui lui faire dire que sa mère n'est pas sa maman.
Je n'ai pas l'habitude des policiers français, cependant l'histoire était prenante et je n'en ai pas décroché.

Le Prédicateur -  Camilla Läckberg
encore une fois un policier, cette fois-ci suédois : avec cette atmosphère si particulière des pays baltes et cette écriture à la fois froide et tranchante qui me rappelle à chaque fois l'univers de Millénium.
Le Prédicateur est le second tome des aventures d'Erica Falck, on suit une nouvelle fois son histoire d'amour, l'enquête policière de son mari et les histoires d'un village de province qui resurgissent peu à peu avec les conséquences qu'elles entraînent.

Le Tailleur de pierre -  Camilla Läckberg
preuve que j'aime son univers, prise par l'histoire, je n'a pas pu m'arrêter là et j'ai poursuivi ma lecture par le troisième tome.
"Un pêcheur trouve une petite fille noyée. Le problème est que Sara, sept ans, a dans les poumons de l'eau douce savonneuse. Quelqu'un l'a donc tuée et déshabillée avant de la balancer à la mer."
J'ai beaucoup aimé cette histoire, au moins autant que la précédente et j'ai hâte de lire la suite l'été prochain.

Divers magasines -  Vogue, Acid, Fat magazine
Vogue est, comme d'habitude, ma première source d'inspiration.
Cet été j'ai également pu découvrir le magasine Acid, magasine de surf qui selon moi s'approcherait davantage d'un magasine d'art tant les images y sont belles. On parle de surf mais pas que, c'est surtout une histoire d'océan, qui page après page me fait rêver de plage.
"In California, one door opens to vast deserts, long dirt roads, possible food poisoning, empty lineups and Federal checkpoints. The other opens to cold, tree-covered coastlines, oversized sharks, itchy plants and large surf. You can have either within a day's drive, just need to decide : south or north. That, or lie in the sand."
Enfin, Fat magasine, qui tient pour moi davantage du véritable livre que du magasine et que je vous conseille si comme moi vous aimez les belles images sur des papiers de qualité.