9.13.2016

Les images

Ici et ailleurs, on s’efforce d'illustrer nos vies sous filtre rose.


On choisit nos plus belles images, on met notre vie en scène sous prétexte d'une photo instagram, on se ment, on s'oublie.
A ma moindre mesure, j'ai connu ce sentiment cet été. Et c'est justement parce que je tiens à ma sincérité que j'ai décidé de vous parler aujourd'hui de cette course à l'image.

En y repensant, je ne me souviens plus si bien de cette soirée. Je me souviens de la montée, de la course de la descente, je me souviens du trajet aller retour et de la musique qu'on écoutait, je me souviens de toi, mais j'ai tout oublié du soleil. Tout oublié de ce pourquoi j'étais venue à la base : le coucher de soleil sur la dune du Pyla. Vous dire que je n'en ai aucun souvenir est peut-être un peu exagéré, cependant je me suis vue à cet instant, et c'est à cet instant que je me suis rendue compte de la finesse de la barrière qui existe entre le moment dont on profite et le moment qu'on exploite. A trop vouloir vous en faire profiter, trop vouloir vous montrer comme j'aime cet endroit, ce moment, cette ambiance, j'aurais pu moi même passer à côté. Il est facile d'enchaîner le ballet des appareils, du portable pour la fameuse photo instagram, une rapide vidéo, et sans l'avoir vu tomber, le soleil est déjà couché. On se retrouve là, lavé par ce rose trop rose d'un soleil qu'on a l'impression d'avoir raté, de souvenirs qu'à force de trop vouloir créer on a perdu, passés à côté de l'essentiel, du sentiment, de ce qui ne peut se mesurer à travers un écran. Regarder le soleil autrement qu'à travers un objectif. Vivre sa vie. Tant pis pour la photo instagram.

Tout ça pour vous dire que, grâce à ce moment dont j'aurais pu tout oublier, j'ai pris conscience de l'importance de la réalité, du moment présent, des couleurs, des odeurs, de la chaleur, des personnes qui nous accompagnent. Leur accorder beaucoup plus d'importance qu'à une photo. Accorder de l'importance au moment, et prendre l'appareil le lendemain. 


J'espère que vous comprendrez mon état d'esprit du moment et que vous ne m'en tiendrez pas 
rigueur, si à l'avenir, j'oublie de vous filmer un instant.




 je porte : bas de maillot de bain - undiz / cache cœur en satin - brandy melville