11.03.2016

Portrait


Jour pour jour, j'ai 21 ans. Il est peut-être temps de vous 
parler de moi un peu plus en détail ?


C'est complexe de parler de soi, beaucoup moins simple que de vous raconter les autres et mes journées. Je ne sais pas si c'est le fait de chercher à être sincère sans trop en dire, se connaître sans se connaitre vraiment. Parler de soi sans se définir par ce qu'on aime mais par ce qu'on est, c'est surement la partie la plus délicate me concernant.

Je ne crois pas pouvoir me tromper en vous disant que je suis paradoxe. Je veux me dire simple mais je me sais compliquée, compliquée dans mon raisonnement, compliquée dans mes goûts, compliquée à suivre j'imagine. Je cherche souvent trop à ce que la réalité colle à la mienne, je sais ce que je veux, j'avance, je suis peut-être précise ou trop appliquée, j'analyse, je réfléchis trop, j'interprète mal, je me trompe, je rêve, et parfois je danse. Souvent je me lasse, j'oublie, je laisse aller, je regrette. Souvent je tombe, j'essaye. Je n'ai pas confiance en qui je suis mais j'ai confiance en mes idées, je crois à la vie, j'aime les plans de secours et l'imprévisible arrangé.
J'écoute de la musique en dansant, dans mon crâne, je chorégraphie chaque pas et je m'y vois au ralentis, la musique ne me berce pas, elle m'éveille, impossible de l'entendre sans m'imaginer la danser, plusieurs fois, à chaque fois. Je rêve en couleur, en allant me coucher, au milieu de la nuit, dans la voiture ou dans un fauteuil - parfois je ne m'y vois plus vraiment. J'aime être seule sans l'être, savoir que, si. J'aime me perdre et me retrouver différente.
Je veux profiter de monde, du mien, sans jamais trop en connaitre, je veux y appartenir et pouvoir disparaître, savoir sans qu'on sache qui je suis, juste passer.