3.17.2017

Things I love .01

les cinq choses que j'aime le plus 
en ce moment.

Le Printemps.

je sais, c'est le sujet à la mode en ce moment, mais on se plaint tellement souvent du mauvais temps, que je trouve important d'en faire autant lorsqu'il fait beau. je vous ai déjà parlé du printemps (ici & ici) et je réitère: j'adore ça. le soleil me motive le matin, les rues sentent bon, tout est plus vif, plus gai, on ressort sans collant et on bronzerait presque sur les bancs, c'est sans aucun doute ce que j'aime le plus en ce moment.













Les couleurs vives.


en ce moment j'ai envie d'autre chose, et je tends de plus en plus à laisser au placard les tons doux pour en préférer des plus vifs. donnez-moi du fuchsia, du rouge cerise, du orange, du bleu, du jaune, je cherche ce quelque chose en plus dans mes vêtements, qui me donne bonne humeur et fait sourire les passants dans la rue. et ça tombe bien, grâce aux défilés de cet hiver, la couleur est partout en ce moment et j'aime la décliner en touches subtiles dans mes looks.



Mon rouge à lèvres Dior

ayant récemment terminé mon rouge à lèvres chanel fétiche, je cherchais à le remplacer tout en gardant un maximum d'hydratation et une couleur fraiche pour les beaux jours, c'est chose faite. j'adore sa couleur mi-pêche mi-rosée, sa texture baume, et l'effet mouillé qu'il laisse sur mes lèvres, selon moi beaucoup plus frais pour la saison que l'effet mat. je l'ai toujours dans ma poche et j'en applique dès que mes lèvres ont besoin d'un peu d'hydratation.


Pierpaolo Piccioli

je vous en ai déjà parlé (ici & ici), je suis admirative devant la personne et le travail du directeur artistique de la maison Valentino. tout m'inspire. son basique pull et jean noir, sa simplicité, sa poésie, sa relation avec l'art, je le trouve doux, différent, venu d'ailleurs, pour moi c'est un designer unique et authentique parmi tous les autres. je regarde, je lis, je m'en passionne, et je ne semble pas être la seule puisque les magasines s'offrent tour à tour des interview avec le designer, dont madame figaro au-dessus et vogue pour une jolie entrevue réalisée par Loïc Prigent, dont je ne peux m'empêcher de vous citer quelques lignes.


En janvier dernier, pour la haute couture, vous avez créé une robe conçue d'un seul fil d'or, c'était virtuose au point de l'impossible...
J'aime que ça flirte avec l'impossible sans que ça atteste d'un effort pour autant. Ca fait partie de la magie de la mode, que ce soit fascinant et inexpliqué. Pour parvenir à ce mystère, c'est un casse-tête inouï, ça prend un temps fou... Mais je ne veux pas que ce soit pesant, à l'arrivée. La simplicité est le but final, même si ce n'est pas le point de départ! Brancusi disait que la simplicité était la solution de la complexité... C'est aussi ma devise. Ca vous dérange si je fume?
Définissez "tard"?
J'essaie de ne pas sortir après 22 heures. Le matin, j'arrive à 10 heures. Je n'habite pas à Rome, mais sur le bord de mer, alors j'ai une heure de route. Je conduis mon fils à l'école et puis je prends mon train.
Un train?
Seulement le matin. Le soir, une voiture me ramène parce qu'il y a moins de bouchons.
Un train avec les locaux? Genre TER? Incroyable!
Ce n'est pas incroyable! Pourquoi?
Je pense que vous êtes le seul couturier au monde à prendre le TER le matin. En cela oui, vous êtes libre...


Ma nouvelle jupe.

je l'ai d'abord repérée sur le site internet de zara et je suis allée en magasin la trouver sans trop y croire. pour ma grande surprise elle était en rayon et je me suis empressée de la prendre avec moi. depuis, j'ai presque envie de l'encadrer. ou de l'accrocher sur un cintre au beau milieu de mon salon. j'aime sa longueur, j'aime qu'elle puisse voler, j'aime qu'elle soit fendue sur les côtés, j'aime ses couleurs qui me donnent l'impression d'avoir été peintes à l'aquarelle et ses plis travaillés.


FIND YOURS