6.09.2017

Time away



Je suis un peu moins présente en ce moment, et j'ai pensé 
qu'il était temps de vous en parler un peu.

J'en ai déjà parlé à plusieurs reprises mais après mon départ de Brest, je me suis installée chez mes parents pour un délai indéterminé, en attendant que tout se précise un peu, les opportunités, nos décisions, une nouvelle vi(ll)e et un appartement. Ici, au bord le la rivière et au soleil, le temps est plus long et les livres me rattrapent, les journées ont cette odeur douce et la tranquillité du vent contre les feuilles des platanes me fait oublier la notion des minutes. Revenir derrière mon ordinateur n'est alors plus aussi naturel, et je m'excuse de ne plus vous écrire aussi souvent. Cependant, je me dit que la qualité prévaut à la quantité? En ce qui concerne mes idées, je n'en ai jamais eu autant avec le soleil du printemps, et vous pouvez être sûrs que dès que le temps me le permet, je me précipite sur mon appareil photo pour saisir l'instant. C'est peut-être juste un peu moins évident, comme si j'étais en "vacances" un peu et ici de plus en plus souvent déconnectée. Pour autant tout semble de plus en plus se préciser, et j'ai hâte de pouvoir vous en parler. En attendant de mes nouvelles, voici quelques images de mes dernières journées: des romans suédois, des couchés de soleil par la fenêtre, le parquet de ma chambre, une accumulation de boucles d'oreilles et des baignades dans la rivière. 
Je promets de vous retrouver très bientôt, je retourne à mon café (pour tout vous dire, je rentre d'une semaine à Brest - chez Capucine - et vous écrit depuis la terrasse d'un café de Concarneau) et vous souhaite un très bon week-end!